Le Château de Bossonens

Visionner

Il ne reste du Château médiéval de Bossonens que quelques ruines et une moitié de tour, ce qui n’enlève rien au charme de l’endroit, surtout lorsqu’il est baigné d’une belle lumière de fin d’après-midi, idéale pour mettre en valeur les verts de la végétation qui reprend ici peu à peu ses droits.


La roue

Visionner

L’une de mes spécialités décortiquée pas à pas pour que ceux qui n’ont jamais vu comment se monte une roue de vélo puissent se rendre compte du travail que cela implique. Ce qu’on ne voit pas, c’est le travail que cela demande de se filmer en train de travailler et d’imaginer des plans pour montrer des gestes devenus presque automatiques.


Gimbal

Visionner

Pas de trépied cette fois-ci, mais des premiers pas avec un stabilisateur gyroscopique (gimbal) pour une visite toute de fluidité dans les rues Lausannoises. Les constructions humaines sortent du sol comme des champignons, mais la nature attend patiemment son heure et on peut être certain qu’un jour viendra où elle ré-avalera tout.


Un soir, un lac

Visionner

Découverte des vertus du trépied – cet objet qui peut paraître dépassé à l’époque des stabilisateurs, gimbals et autres steadycams mais ô, combien utile! – et des couleurs du soir pour un film presque méditatif au bord du lac, filmé sur les quais de Vevey. Si vous pensez à Philip Bloom, c’est que vous êtes un connaisseur.


Là-haut

Visionner

Si se filmer soi-même à vélo est une expérience qui implique d’incessants allers-retour au pas de course pour passer de l’arrière à l’avant de la caméra (ou l’inverse), se filmer à ski est encore plus laborieux et difficile à cause de la neige et des skis. Mon premier film avec hélicoptère 🙂


La Berra

Visionner

Une excursion en raquettes à La Berra où les conditions météo nous auront réservé d’étonnantes surprises. D’une neige quasi absente sous un ciel clément au moment du départ, nous avons vécu une quasi tempête alors que nous approchions du sommet. Des conditions difficiles pour tirer le meilleur de son appareil, surtout quand on débute et que l’aisance manque encore.


Train to the van

Visionner

Passer du rail à la route est une expérience anodine pour certains et une sérieuse entorse à ses principes pour d’autres. Ce film montre les conflits intérieurs ressentis à la récupération de notre bus camping commandé il y a peu après des mois de tergiversations. J’ai, finalement, appris à l’apprécier mais – heureusement! – ne suis pas pour autant devenu 100% motorisé depuis. Je garde mes principes!


Au Niremont

Visionner

Premiers pas dans le monde de la vidéo et découverte de la magie du montage avec un film tout simple réalisé juste après l’acquisition de ma caméra. Beaucoup d’allers et retours entre le vélo et l’appareil. Se filmer n’est vraiment pas une sinécure!